Home • Biographie • Théâtre • Comédien • Radio • Actualités • Animateur • Contact • English site

Un parfum de Montgolfière 2020

Infos
Personnages 2 hommes
Durée 1h15
Année 2020
Personnages
Synopsis
Biographie
Critiques
Extrait 1
Extrait 2
nota bene
Commander la pièce
affiche-parfum

Texte édité chez Art et Comédie. Traduction en anglais par Alex Bollinger sous le titre A Scent of a Hot-Air Balloon et en italien par Fausta Squatriti sous le titre Profumo di Mongolfiera.

Personnages

aventures

Elle : La maîtresse

Lui : Le domestique

Synopsis

Ça commence comme une pièce de boulevard : un domestique et sa maîtresse se livrent à une joute verbale où tous les coups sont permis... Mais la comédie dérape, les comédiens sortent de leurs personnages, la réalité se joue de la fiction. Entre vrais et faux-semblants, pressions et pulsions, consentement et domination, c'est aujourd'hui que ça se joue.


Photos de répétition


Biographie

Il s'agit d'une nouvelle création. Le texte est le même mais le propos est différent. Un parfum de Montgolfière, original a été selectionnée par le comité de lecture du Théâtre du Rond-Point puis a été représentée par diverses compagnies à Paris, en régions, en Espagne, en Roumanie, à Montréal et aux USA.


detective repetition-internet

Répétition pendant le confinement: capture d'écran


Critiques sur les précédentes créations

--Un amusant duel signé Lombardo. On se laisse surprendre par un jeu de caractère subtil et des rapports humains qui s'inversent...
Pariscope - Lise de Rocquigny - Juin 2003

--...Chacune des pièces de Lombardo démontre son goût du creux, des failles, des silences où les êtres vacillent jusqu'au vertige et se révèlent autrement. Il nous raconte en long, en large et en pervers les manipulations troubles, les fantasmes érotiques réprimés de ce couple tour à tour intrigant et terrifiant...
A Nous Paris - Myriem Hajoui - Juin 2003

--Loin des feux convenus... Alberto Lombardo nous offre une heure d'affrontement ludique entre une maîtresse enjôleuse et un domestique faussement ingénu...
Voix Off - Adrien Teurkia - Mars 1998

--Une joute verbal, sans cesse trempée dans un humour radical, dont les armes redoutables sont les faux semblants et les vraies confidences.
L'Avant scène Théâtre - Hélène Kuttner - Janvier 1998

--...cultive le refus de grandir, l'humour et l'insolite... Un jeu de chat et de souris léger comme une bulle... une cocasse fantaisie qui ne manque pas de profondeur.
Le journal du Théâtre - Dominique Darzacq - Mars 1998

--Avec une écriture bien d'aujourd'hui, des personnages qui réussissent la prouesse d'être à la fois d'un autre temps et si actuels, aussi drôles que féroces.
Boum-Boum Mag - Caroline Fabre - Février 1998

--Pièce construite avec un enthousiasme rafraîchissant...
La Terrasse - Valérie Libratti - Mars 1998

--Un peu de cruauté, beaucoup d'humour, on est touché par ce rapport... très particulier.
Journal du Dimanche - Barbara Théate - Avril 1998

--Alberto Lombardo est l'auteur de ce marivaudage cruel, faussement convenu.
Libération - François Devinat - Mars 1998

--...insolite... un Marivaudage musclé...
France Inter - José Artur - Février 1998

--...un spectacle qui ne cesse pas d'être drôle...
Gérard Germain - Fauteuil d'orchestre - TSF - Janvier 1998

Extrait 1

ELLE: Après tout, vous n'êtes qu'un simple domestique. Pourquoi devrais-je vous faire confiance ?

LUI : En effet. Excepté, que cela fait douze mois que je suis à votre service et que je ne crois pas vous avoir déjà donné motif de vous plaindre.

ELLE: Je ne m'en souviens pas. Vous agissez avec tant de discrétion.

LUI : C'est mon rôle.

ELLE: Et il ne vous arrive jamais de faillir ?

LUI : Je suis payé pour ça.

ELLE: Il y a bien des fois où ça vous démange ?

LUI: Je me gratte.

Extrait 2

ELLE : Dites-moi, vous avez dû fantasmer tout votre soûl sur moi pendant toute cette année ? Il faut avoir une sacrée dose de volonté pour arriver à refréner aussi longtemps ses pulsions sexuelles. Osez dire que vous ne ressentez rien, quand vous êtes là, tout près de moi? Osez dire que le matin, quand vous vous éveillez, votre première pensée ne m'est pas destinée; et votre dernière pensée aussi, le soir, avant de vous endormir... si toutefois, vous arrivez à vous endormir ? Avouez! Vous brûlez de me toucher pour voir ce que cela fait ?

LUI : Il n'est pas toujours nécessaire de toucher le feu pour s'assurer qu'il brûle.

ELLE: Je vous imaginais plus valeureux.

LUI : Je me réserve pour des combats plus productifs.

ELLE: Pourquoi ? Vous pensez que je n'ai plus l'âge ?

LUI ( confus ) : Oh! Madame ...loin de moi cette ...je m'en voudrais si...

ELLE: Allons, allons, inutile de vous excuser. Le désir ça ne se commande pas. Quel est le légume que vous exécrez par dessus tout ?

LUI : La carotte cuite.

nota bene

Cette pièce est éditée chez Art et Comédie en 2008.

Cette pièce peut être interprétée indifféremment par deux femmes; deux hommes ou un homme et une femme. Le jeu permet aux personnages de subvertir leurs identités sociales, culturelles et sexuelles. Tout est jeu, mais tout est vrai.